Accueil Vie Quotidienne Back Home

Back Home

écrit par Sarah 30 décembre 2013
Back Home

De retour dans mon cubicle, c’est la déprime.

Si tu n’avais pas compris pourquoi j’étais moins présente, tu ne me suis pas sur Instagram ou tu n’as pas lu cet article.

montagne de macarrons

Il n’a pas fallu grand-chose pour que mon corps se rappelle de tout. C’est bizarre mais dès que je suis en France, je me surprends, ou plutôt Maman me fait remarquer à quel point je marche vite. Que veux-tu, j’ai grandi en courant après le train et marcher vite est comme une deuxième nature. A Paris, on marche pour aller quelque part.

le louvre

Ce n’était pas la première fois en France de Mr Mine mais il est toujours surpris par certaines choses et avec mes yeux d’apprentie américaine, je commence à le comprendre. En arrivant, le premier réflexe était d’aller dans une boulangerie histoire de bien commencer les choses. Trois boulangeries dans la rue de ma mère, trois dans le quartier de mon père. Facile. C’est le soir vers 21h, quand Mr Mine a voulu des Granolas que mon père a bien rigolé en disant « ici, c’est la France, Monop’ c’est fermé depuis une petite heure déjà ».

C’est beau Paris quand même. C’est pratique aussi ! Il y a des métros toutes les trois minutes. Par contre, j’ai dû rappeler à Mr Mine qu’on ne dévisage pas les gens qui promènent leur chien sans petit sac en plastique pour ramasser leurs « mines ».

« Euh, elle va pas ramasser la dame là ? »
vue du haut de l'arc de triomphe
interieur des galeries lafayette
Galeries Lafayette

Les parisiens aussi, ils ont un petit côté American Lover. Quand on est passé devant le CometeShop de Citadium, ça m’a fait rire de voir les étalages par contre Mr Mine, il a fallu que je lui rappelle que les Fluff ou les Twix au Peanut Butter ça se vend pas en France.

« Ah c’est vrai, vous avez pas de Lucky Charms !! »

rayons americain de citadium
CometeShop

Il a aussi fallu que je lui rappelle que s’il partait sans rien laissé au serveur, c’était pas grave. S’il est gentil tu lui laisses un euro, deux si t’es bon prince, plus si t’es carrément un touriste. Ça m’a fait bizarre aussi au début. Et puis dans un restaurant, le serveur « a mal compris » que j’avais demandé de l’eau NORMALE, c’est-à-dire en carafe, et nous a facturé 12€ pour deux bouteilles de Vittel alors que la bouteille en verre – non ouverte devant nous si je peux me permettre – indiquait Evian. « il s’est trompé » nous a dit son chef, mais il a pas fait sauter l’erreur.

Ah oui c’est vrai, le client n’est pas roi ici. Va te racler pour ton euro mon chéri.

Pour la première fois aussi, j’ai dû rappeler aux commerçants que ma carte n’avait pas de puce et qu’ils devaient la glisser dans la fente de leur machine et surtout qu’il fallait que je signe le reçu s’il voulait se faire payer un jour.

«Ah tiens, c’est marrant, je pensais que la fente faisait partie du socle ! C’est la première fois que je fais ça !»

Je te l’accorde c’était pas en plein Paris mais dans mes commerces de proximité.

coucher de soleil de l'arc de triomphe

Tu aimeras aussi...

4 commentaires

SarahContePhilly 27 janvier 2014 - 20:11

Yes Meg, you'll have a place to stay! See you soon!

Répondre
bellanoochi 16 janvier 2014 - 18:51

Love the pictures!! Hope we get to visit there someday! Hope you guys had a great trip!!

Répondre
SarahContePhilly 31 décembre 2013 - 14:34

Comme quoi! Peut-etre que les cartes a pistes ne sont pas si communes que ca finalement.

Répondre
nico 31 décembre 2013 - 03:44

ahah le coup de la machine a carte et de la fente j'y ai eu droit egalement mais cette fois le serveur pensait que l'appareil etait casse… le pire quand tu y penses c'est que la France est le pays le plus visite au monde 🙂

Répondre

Laisser un commentaire