Accueil Mariage 8 signes que tu sors avec un americain

8 signes que tu sors avec un americain

écrit par Sarah 8 octobre 2014
8 signes que tu sors avec un americain

Mr Mine et moi, ça fait un petit bout de temps qu’on est ensemble finalement. Au bout de près de quatre ans ensemble, il y a pas mal de choses à dire sur le fait de sortir avec un américain. Bien sur quand on y regarde de plus près, il y a certains comportements qui s’appliquent à toutes relations internationales. Je me lâche et je te donne un insight sur ma vie perso (genre le blog en lui même n’est pas complètement perso). À la base je voulais t’en faire 10 mais pour le principe de me calmer sur les pavés, je me contiens.

Sarah et Jim

1 – Vous avez eu « The Talk ».

Aux États-Unis, quand on sort avec quelqu’un la transition entre juste amis et copain/copine ne se fait pas comme en France, au fur et à mesure des rendez-vous. Non non, ici il faut être clair, net et précis. Pour être sûre que tu es exclusif avec un américain, il faut tout simplement le demander. Enfin quand je dis tout simplement, c’est pas si simple que ça, on a plus 6 ans. Il faut avoir le timing juste. Au bout de quelques mois de dates réguliers, il est coutume de se poser avec la personne avec qui on est et d’évaluer la relation, où elle va, si elle peut aller plus loin et si finalement on est exclusif. Si vous recherchez les mêmes choses, BINGO, t’es boyfriend/girlfriend et tu peux le mettre sur Facebook. A savoir aussi, qu’avant ce moment, il est tout à fait acceptable de voir plusieurs autres personnes à la fois pour en final en choisir une. Tu crois que le Bachelor, c’est quoi finalement?

2 – Maintenant, tu fêtes la Saint Valentin.

Je le répète encore et encore, les fêtes ici, c’est leur dada. L’économie ça tourne sec. La première Saint-Valentin avec Mr Mine c’était le choc culturel pour moi! J’avais reçu un petit texto de sa part et pour moi on s’en tenait là avec pourquoi pas un petit dîner. FAUX! Quelle ne fut pas ma surprise de voir Mr Mine au bout de mon couloir de dortoir fraîchement sorti du travail (donc en costard!) avec un bouquet de fleurs, des bonbons, une petite lettre, un CD, son rein, une résa au restau, ses cotisations retraites, un rayon entier de peluches Toys’R’Us, une calèche, etc. J’exagère, si peu si peu, mais moi j’avais RIEN. NADA. Depuis, on ne mit reprend plus, la Saint Valentin, je suis préparée et bien en avance pour les réservations de restaurants.

3 – Le style vestimentaire de ton amoureux s’est considérablement amélioré.

Le mot d’ordre du style « business » américain pour les hommes c’est LARGE. Tout large, les chemises larges aux motifs bateaux qui tombent jusqu’aux genoux pour pouvoir bieeen la rentrer dans le pantalon, les manches de vestes jusqu’aux phalanges, rien de cintré, cravates immondes de papa de 60 balais, T-shirts col rond  et surtout TRICOT DE CORPS. Je ne sais pas pourquoi, ne me demande pas, soit disant que ça protège la chemise en cas de transpiration excessive. Je n’y crois rien.

Obama et son tricot de corps
En même temps, même Obama en porte alors c’est foutu

J’ai acheté à Mr Mine sa première chemise « cintrée » (comprendre, à sa taille) de couleur avec une cravate fine et la magie à opérer petit à petit. Maintenant, il attend avec impatience les pulls que ma mère lui offre et lui ramène de France. Apparemment (comprendre absolument), on se saperait un peu plus stylé nous les français.

4 – Vous auriez dû vous marier depuis bien longtemps pour la Green Card.

Tu ne comptes plus le nombre de fois où tu as entendu un truc de genre:

« Et sinon, ton visa il est de combien de temps? 6 ans? et après vous faites quoi? Pourquoi vous vous mariez pas, ce serait plus simple non? Vous vous aimez de toute façon? »

Heureusement, non? Oui alors oui ça serait plus simple mais juste parce qu’on est dans une situation un peu différente ne veut pas dire qu’on est désespérés. Tous va bien, merci de ne pas nous mettre la pression! Et puis merci le romantisme! Selon les autres, tu aurais du être mariée une fois les valises posées.

5 – Vos disputes sont épiques 

Se disputer en anglais dans le texte c’est fascinant pour plein de raisons. Non seulement, on se dispute pour un sujet certes jamais important mais la dispute dévie toujours sur une incompréhension linguistique bidon. Que ce soit moi qui m’exprime mal ou lui qui fasse semblant de ne pas comprendre un traître mot de ce que je débite, alors que le copain américain est expert en décodage de française normalement, il y a toujours un moment où je me lâche en français.

Pour l’emmerder principalement. 

6 – Vous passez pour des globe-trotteurs

Si tu vis dans le pays de ton significant other, t’es toujours en train de planifier le prochain voyage pour rentrer à la maison. Si ce n’est pas toi qui y pense, ce sont les gens autour de toi qui te le rappelle. « Vous rentrez en France cette année? », « C’était quand la dernière fois que vous étiez en France ? ». Sortir avec un américain, c’est s’entendre dire « Oh My God, you guys are sooo lucky to be going to Paris again ! » à chaque annonce de rentrée. Vous passez pour des globe-trotters parce que non seulement vous faites des allers-retours de rigueur entre la mère patrie et les US mais en plus vous voulez voir du monde donc vous caler des voyages autre part. Forcement, ça en jette.

Mexique chichen itza

7 – Tu as beau essayer de te fondre dans la masse, il criera à qui veut l’entendre d’où tu viens.

Ça doit être un truc de ricain ça mais je n’y échappe ni avec mon mec, ni avec sa famille. Quand l’américain chope de l’exotique, il le fait savoir. Chacune de mes tentatives de me fondre dans le décor échoue misérablement lorsqu’on nous demande d’où on vient. À Myrtle Beach cette été, on a commencé à parler avec des locaux et quand la question « Et vous vous venez d’où? » est arrivée, j’étais dans les starting blocks pour dire Philadelphie. C’était sans compter sur Mr Mine qui a lâché son habituel « Bah moi je viens de Philadelphie et elle est française ». J’ai beau lui expliquer qu’en dehors de Philly, les gens s’attendent plutôt à une réponse du style « on est en vacances en provenance de Philadelphie », plutôt que de se poser la question « bah qu’est-ce qu’elle fout là la française du coup ? Vous venez de vous rencontrer c’est ça? », rien n’y fait.

« This is Mr Mine’s girlfriend, Sarah… she is from France! » est ta phrase d’intro attitrée.

8 – Il « va » apprendre le français

L’américain et les langues c’est bien connu, c’est pas une grande histoire d’amour. Bah en fait si c’est comme une histoire d’amour, ça commence avec passion. Mr Mine a donc pris des cours de Français il y a deux ans, cours super PROMETTEURS si je peux me permettre ! Mais voilà, l’US-ain est aux US donc la pratique du français c’est pas tous les jours. Ne me regarde pas avec ces yeux inquisiteurs, je sais que je suis en faute de ne pas lui parler non plus.

Peut-être que je devrais tiens, ça faciliterait le point 5…

Tu aimeras aussi...

42 commentaires

Vic 29 janvier 2017 - 10:07

Ahahah! Meilleur article que j’ai jamais lu! Merci, j’adore!!!!!

Répondre
Sarah 29 janvier 2017 - 11:25

Merci et bienvenue!!

Répondre
Lise 23 août 2015 - 18:36

J'ai pleuré de rire a lire ton article, surtout la partie sur la chemise large. Too good to be true! Ca ressemble trait pour trait à ce que j'ai expérimenté. Style vs comfy!
Merci Sarah !

Répondre
Lavi 9 mai 2015 - 16:03

Aaah c'est magique ton article! même si ce n'est que semi-vrai pour mon cas. Mon copain est américain mais a vécu en Europe donc tricot de corps oui (mais moi je trouve ça sexy^^) mais chemises cintrées qui claquent.
"Really you come from france???" ça c'est vrai qu'il en est fier que sa copine soit française ahah et oui je pense que c'est mal parti pour lui faire apprendre le français :'( et cette histoire de mariage green card pouahh

Répondre
Aurore 10 décembre 2014 - 17:37

Une fois, j'ai dit au Viking (qui vient de la campagne du New Hampshire, donc les fringues c'est pas sa priorité…) qu'il faut écouter ce que dit l'acteur Josh Jackson: depuis qu'il sort avec Diane l'allemande, il ne peut plus avoir son look d'américain. Il doit faire un effort, à l'européenne, et je suis bien d'accord!

Répondre
SarahContePhilly 18 novembre 2014 - 17:58

Donne moi ton secret!!! (a part vivre en France…)

Répondre
SarahContePhilly 18 novembre 2014 - 17:58

Hahaha la chemise hawaienne.
Pour le point 8, a par les coup de pression pour l'instant j'ai pas trop de succes…

Répondre
Margot 19 octobre 2014 - 09:17

Coucou !

Mon copain est de philadelphie aussi …. Et il est désormais bilingue Français car il n'avait pas d'autre choix que de me parler en français 😉 mission accomplie!

A mon tour maintenant…. Pfff mais trop fatiguant 😉 et puis on est en France non? Lol

Répondre
Berengere 16 octobre 2014 - 19:34

Génial cet article !!!! Mon chéri australien vit en France avec moi, et je retrouve qques points communs.
N° 3, pas moyen de lui faire changer son style vestimentaire, il pourrait porter sa chemise hawaïenne sur son pantalon de costume… Très dur de lui faire comprendre que ce n'est pas le même style. De même qu'il n'est pas du tout gêné de porter un tee-shirt blanc (il n'a pas de marcel…) sous sa chemise noir, col ouvert !
N°6 Oui c'est cool de se dire qu'on retourne en Australie en Février (2ème fois pour moi) qu'on va visiter un peu et que c'est magnifique…. Everyone is looking forward… mais c'est vrai qu'on ne pense plus à partir ailleurs…
N°8 Comment vous faîtes, pour faire apprendre les langues à un anglophone ??? C'est mission impossible pour moi, la moitié (voir les 3/4) de nos amis parlent anglais, pour faire les courses à Intermarché pas besoin de parler français… donc Monsieur ne ressent pas le besoin d'apprendre le français, enfin si un jour à l'automne il pleuvra et qu'il n'aura rien d'autres à faire, il y pensera peut être…
Cela dit, ce blog est génial, j'adore et vous souhaite plein de bonheur

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:43

Merci beaucoup!!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:43

USA 1 France 0

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:43

Oh j'imagine! C'est deja complique de se comprendre dans la meme langue, imagine dans une langue differente!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:42

Oui apres coup c'est sur!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:41

De rien!!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:41

J'ai transforme ca en " I'm from France but I live in Philly now" clair et court

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:41

Il doit faire trop chaud pour les Marcels de la David vient…

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:40

Celui qui me met a bout de nerfs c'est "What does THAT even mean???" Bordel mais c'est tres clair ne joue pas avec moi!
Pour le date exclusif, comme j'etais en Erasmus quand on s'est rencontre il a pas tarde a me demander l'exclusivite!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:38

Donne moi ton secret!!!!! Combien de temps vous etes restez en France?
Pour le marcel, j'ai encore demande hier. Il ne sait pas pourquoi il en porte mais il refuse de ne pas en porter.

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:36

Merci et re-bienvenue en quelques sortes!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:36

Ah bah si t'as oublie de lui demander, demande lui maintenant! couvre tes arrieres ahaha. Tu as prevu de le rejoindre?

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:35

Oh on n'etait pas loin!! Merci!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:35

Avant de sortir exclusivement avec une personne, les americains continuent a voir plusieurs personnes a la fois plus ou moins. Un fois que vous vous dites exclusif, c'est fini on zappe les autres! C'est pour gagner du temps j'imagine!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:33

Avec la langue tierce au moins vous etes tous les deux dans le meme bateau!!
De rien!

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:32

De quoi rajouter de l'huile sur le feu! Et il est comment en francais maintenant?

Répondre
SarahContePhilly 10 octobre 2014 - 18:32

Merci!!

Répondre
Marine 10 octobre 2014 - 02:28

J'ai adoré cet article ! J'ai appris pas mal de choses sur la façon d'être des américains, en particulier le point 1 🙂
Je vous souhaite plein de bonheur ♥

Répondre
Sandra 9 octobre 2014 - 20:24

Je me reconnais bien dans cet article, moi qui étais aussi sortie avec un américain, mais ça n'a pas duré si longtemps.
Alors , les hommes américains sont mieux que les français ou pas? 😉

Répondre
Lou 9 octobre 2014 - 19:41

J'ai bien ri en lisant ton article, c'est fou comme la France fait rêver les Américains. Le "OMG you're so lucky" avec les yeux complètement rêveurs et fascinés, ça n'a pas de prix ^^ Je n'ai jamais testé le boyfriend américain mais j'ai testé l'Anglais. Très différent de ce que tu décris mais il y a de bonnes tranches de rigolade aussi !

Répondre
FrenchFries&Appl Pie 9 octobre 2014 - 16:54

super article, j'adore!! Mon préféré, s'il y en a un, c'est le point 5. J'imagine que ça doit donner lieu à des situations assez marrantes… après coup bien entendu! 🙂

Répondre
Odile 9 octobre 2014 - 16:10

Excellent cet article ! Merci pour cette bonne tranche de bonne humeut !

Répondre
Magouille 9 octobre 2014 - 15:58

Hihi ! Merci pour cette minute de sourire de bon matin 😉 J'aime bien le coup d'essayer de passer inaperçue en vacances… J'ai déjà essayé cette tactique "oui, je viens de Californie". Un air suspicieux suit toujours "mais vous venez d'où sinon ?". Ben je vous l'ai dit :-/ A force, je ne sais plus trop quoi répondre !

Répondre
Cilou 9 octobre 2014 - 15:14

Je NE connais PAS le Marcel sous la chemise ^^

Répondre
Cilou 9 octobre 2014 - 15:12

Haha j'me reconnais bien dans ce que tu dis. Et les engueulades en franglais ya que ca de vrai! Le pire c'est quand tu texcites un peu trop, ton accent francais ressort davantage et ca le fait rire… Haha… C'est ma tête qui te fait rire, fais gaffe! Grrrr
Moi je connais le Marcel sous la chemise jdois avoir dla chance ^^

Répondre
melolimparfaite 9 octobre 2014 - 14:09

Mouahhahaha, pareil les engueulades en franglais qui se terminent pas "Wait, t'as dis quoi ? Mais what did you mean ?" "oh OK, ben YOU ME SAOULE, voilà". 😉 Heureusement y'en a pas des masses. Quand au debriefing after dates, je refuse d'accepter ça, je l'ai mis au parfum direct !

Répondre
valisefraise 9 octobre 2014 - 13:33

Tres sympa ton article, je reconnais certaines facettes! Pour ma part, aujourd'hui il est parfaitement bilingue francais (hyper rare pour un americain) bon c'est vrai on a vecu en France. Apres pour la tenue vestimentaire, j'ai beau avoir essaye ya rien a faire. Je sais pas si un jour il enlevera ce foutu marcel sous sa chemise 🙂

Répondre
histoiresdefruit 9 octobre 2014 - 12:05

merci pour ce chouette article…Je découvre au passage ton blog avec plaisir et j'y retrouve au passage avec nostalgie quelques morceaux de philadelphie ou j'ai vécu il y a quelques années 🙂
a bientôt !

Répondre
lilimerveilles 9 octobre 2014 - 11:03

Ah…le big talk… C'est pareil au Québec. les couples internationaux, c'est toujours compliqué (bon… quand c'est juste entre français, c'est déjà compliqué en même temps). T'as d'autres conseils à donner ? Parce que je "sors" avec un américain. Enfin, comme on a pas eu le big talk comme tu dis, je ne sais pas où on en est… à part qu'on est à 10 000 km l'un de l'autre en attendant que je puisse le rejoindre…
C'est très perturbant tout ça !
j'ose pas imaginer les vrais engueulades en franglais… 😉

Répondre
letizia 9 octobre 2014 - 10:55

ton article m'a fait rire aahah surtout l'épisode de la saint valentin, j'ai cru qu'il etait vraiment venu avec son rein ahahaha tu m'as fait rire

bise

Répondre
Lebeautemps 9 octobre 2014 - 10:41

Ton article m'a bien fait marrer! Mais c'est quoi ce truc de date pas exclusif?!

Répondre
Amélie-Marie 9 octobre 2014 - 09:46

J'ADORE ton article (j'ai trop rigolé, tu as un excellent sens de l'humour). Le couple international, c'est des paillettes eeeeeet une adaptation à l'autre localité. Je suis avec un japonais (mariée d'ailleurs), et certains points me rappellent mon couple. Bon ici, pas de culture du date ou de la green card (encore que pour moi ça a été pratique de pouvoir rester), mais le côté voyage, exotisme, apprendre la langue (refaire la garde robe …), oui oui oui.

Et alors les DISPUTES, mais oui ! Nom de dieu, à cause de la barrière de la langue, ça vire à la guerre du vietnam (c'est le bordel, tu ne sais plus où tu es et tu ne comprends pas comment tu es arrivée dans cette jungle). Je rigole. Un peu. Nous communiquons principalement en anglais, c'est à dire une langue tierce. Certes je la maîtrise (lui un peu moins bien), mais reste que quand les esprits s'échauffent, ça devient du n'importe quoi.

Question fondre dans la masse, vu ma couleur de peau et mes cheveux blonds, peine perdue :D.

En tout cas merci de la bouffée d'oxygène que fut ton article !

Répondre
mademoiselle a 9 octobre 2014 - 09:27

Tu me fais rire! je me retrouve tellement dans ce que tu dis! Pour les disputes en anaglais ou il fait semblant de pas comprendre ou bien il me corrige mon anglais a ce moment la!!!! (et la je voudrais l'echarper!). Le fait de rendre visite a la famille et tout le monde trouve ca trop cool! Bon en plus moi maintenant je l'ai ramne avce moi en Europe alors il passe encore plus pour un super chanceux!

Répondre
Missweb 9 octobre 2014 - 08:12

Vous formez un très beau couple. Merci pour cet article très amusant.

Répondre

Laisser un commentaire