Accueil Philadelphie 10 choses que tu ne sais pas sur la Constitution américaine

10 choses que tu ne sais pas sur la Constitution américaine

écrit par Sarah 9 décembre 2014

Selon la légende américaine, WE THE PEOPLE of the United States of America, est la meilleure punchline jamais créé. Elle débute la Constitution américaine, papier vieux de 226 ans qui encore aujourd’hui dicte le fonctionnement des États-Unis. Sauf qu’à la base la punchline c’était beaucoup moins concis. C’était We the people of the States of New Hampshire, Massachusetts… etc. Beaucoup moins classe. Quelques sont les autres choses qu’on ne t’as dit pas sur la Constitution américaine ?

Je t’en dis 10 :

  1. Elle a été écrite à Philadelphie, au même endroit que la Déclaration d’Indépendance quelques années auparavant. On commence facile quand même, et plutôt évident venant de mon blog…

  2. Entre le moment où elle a été signée et le moment où elle fut mise en effet, un an et demi s’est écoulé. La constitution fut signée le 17 septembre 1787. Elle n’est ratifiée que le 21 juin 1788. Ce n’est que le 4 mars (BRO’) 1789 qu’elle fut finalement mise en place.

  3. Elle a été écrite, dans le sens mise sur papier, par un assistant nomme Jacob Shallus payé 30$ à l’époque (726$ aujourd’hui). Le mec a pas tellement senti la pression de l’évènement cela dit parce qu’après avoir écrit les 4 543 mots, ils ont dû rajouter un paragraphe pour corriger les Erratum du texte. Trois fois rien, il a juste écrit Pensylvania au lieu de Pennsylvania, chuse au lieu de choose et a fait quelques erreurs de grammaire et confondus l’utilisation de it’s et its. Pour sa défense cela dit, Pennsylvania est écrit de la même manière sur la Liberty Bell et un des délégués a signé pareil (cela dit c’était peut-être par solidarité pour le gus… plusieurs théories).

  4. La Constitution a été pensée et écrite avec l’homme, blanc et propriétaire en tête. Les femmes, les pauvres (non propriétaires de terres), les noirs, les esclaves, natives et autres minorités sont définis par le terme « others » dans le texte et sont complètement exclus des droits reconnus par la Constitution. Les Native Americans n’ont par exemple obtenus le droit de vote qu’en 1924.

    signature constitution americaine
    La signature
  5. En parlant des droits justement, la Constitution ne contenait absolument rien sur les libertés et droits individuels. Les 10 premiers amendements qui en parlent n’ont été ajoutés qu’en 1791 et constituent la Bill of Rights. C’est une des raisons pour laquelle un certain nombre d’États et de délégués ont refusés de la signer à sa sortie.

  6. La Constitution américaine est la plus courte constitution pour un pays souverain. 4 pages !

  7. Les mots democracy et God sont absents du texte. Qui l’eut cru ! Eux qui jurent sur la Bible et compagnie ! Bon, c’est vrai qu’il y a une référence à our Lord mais c’est tout. Les États-Unis sont une république donc cela explique l’absence du mot démocratie.

  8. Depuis 1791, elle n’a été modifié que 17 fois !! D’ailleurs il n’y a qu’un seul amendement qui a été supprimé. Le 18e amendement a été supprimé car il interdisait la « production, la vente et le transport de liqueurs intoxicantes » et faut finalement pas déconner avec la tise. Bien sûr il y a eu des amendements mais en soit, les tentatives pour modifier le texte original sont très rares. Ça pose des problèmes de nos jours notamment avec le droit aux armes et la façon dont les minorités sont encore traitées. C’est une question de mentalité principalement mais tout le monde s’accorde à dire que le contexte dans lequel la Constitution a été écrite est bien diffèrent pour être applicable à la lettre.

  9. Thanksgiving à la base, était censé être un jour pour remercier et être reconnaissant pour cette nouvelle constitution. Ça a échoué misérablement finalement.

  10. Il a été très dur d’avoir tout le monde présent tout le temps. La convention a commencé le 14 mai 1787 mais il n’y avait que la Pennsylvanie et la Virginie qui ont fait le déplacement. Les autres représentants des États se sont pointés comme des fleurs le 25 mai en prenant le mauvais temps comme excuse (en plein mai… ben voyons). Certains ont même refusés de venir parce que cette histoire de réécrire les Articles des Confédérations (qui était l’objectif au départ), ils la sentaient pas. D’autres se sont tirés avant de signer donc sur les 55 délégués « présents » seulement 39 ont signé la Constitution.

En plein été donc pendant 6 jours sur 7 sur une durée de 100 jours, ils étaient enfermés dans une pièce de 10 heures à 15 heures à débattre. Tout était fermé, fenêtres incluses pour garder le secret. À l’époque où les douches n’étaient pas courantes, j’imagine qu’avec tous ces effluves, le mec qui a écrit Pensylvania a dû être persuadé d’avoir mis deux « n » s’il faut.

Salle de signature Independence Hall
La pièce dans Independence Hall

Pour une visite à pied dans le quartier, je te conseille cette visite guidée sur le thème de l’histoire de la ville et de la Constitution américaine.


 

Tu aimeras aussi...

4 commentaires

Sabrina 8 juin 2015 à 14:29

Cela me rappelle mes cours de civilisation américaine, les anecdotes en moins bien sûr 😉 c'est un super article qui parle effectivement de ce que l'on ne sait pas (qu'on ne nous dit pas) et ça me fait dire une fois de plus qu'on doit toujours avoir un œil critique sur ce que l'on nous inculque 🙂

Répondre
Minh Anh 19 décembre 2014 à 03:32

C'est cool, merci , je savais pas l'origine de Thanksgiving….

Répondre
SarahContePhilly 11 décembre 2014 à 15:36

N'est-ce pas? C'est a croire qu'ils ne pensaient pas vraiment au pouvoir de ce qu'ils ecrivaient!

Répondre
magouille 10 décembre 2014 à 17:45

Intéressant ! Merci pour ce billet histoire décalé ! C'est drôle (et en même temps un peu désespérant) de regarder tout ça avec le recul…

Répondre

Laisse ton commentaire