Accueil Procédures et Travail 20 expressions américaines au bureau

20 expressions américaines au bureau

écrit par Sarah 23 juin 2015
working like a dog

Bon c’est bon tu as décroché ton stage ou oh miracle un job ! Tu t’installes confortablement dans ton cubicle, tu as bien révisé ton anglais, tu es paré pour ta première réunion. Et là tout s’enchaine, entre les chiffres et le slides, les mecs parlent dans un langage complètement imagé. « Hein j’ai rêvé ou on a parlé de pommes et d’oranges là ? » « De quoi ? Il a dit balle. On vend des munitions nous maintenant ?». Ta première rencontre avec les « idioms » dans le monde du travail. Alors oui tu te souviens de « it’s raining cats and dogs » mais s’il pleut pas et que tu veux être sûr que tout le monde parle de la même chose ça ne va pas t’aider. Trêve de blablatage, let’s get down to business (1 !)

2) To commute

J’aime bien commencer par celui-là parce que c’est un mot qui n’existe pas en français. A commute, c’est le trajet entre le travail et la maison. Quand on te demande how far do you commute? On te demande la distance de ton trajet maison-travail. Si c’était une vrai catastrophe tu peux arriver au bureau en disant my commute really SUCKED this morning !!

3) From scratch/ from the bottom up

Ça veut dire commencer de zéro, construire un projet à partir de rien. Ça marche aussi dans la cuisine d’ailleurs, genre t’es saucé tu as fait ta pâte à tarte from scratch.

4) To compare apples to oranges

Cette expression veut dire comparer l’incomparable. On ne compare pas des pommes à des oranges !

5) Dot you i’s and cross your t’s

On a la même en France qui veut dire mettre les points sur les I et la barre sur les T. Ici, ils l’utilisent plus pour parler d’une relecture/revisite très attentive.

6) To sharpen our pencils

La favorite de mon ancien manager. C’était quotidien avec celle-là. Cela veut dire, aiguiser nos crayons dans le sens de repréciser certaines choses. Dans le cas de mon manager ça voulait aussi dire être plus compétitif, revoir nos prix, reparler de quelque chose, organiser une réunion, faire ses courses, acheter une baguette de pain…

7) To get on the same page

C’est pour être sûr qu’on parle tous de la même chose et que nos objectifs sont clairs et communs.

Ex : « Non mais la propal’ c’est les DG non ? » « Ah non mais pas du tout. On se schedule une réunion to get on the same page »

8) To see the forest through the trees

C’est la préférée de la boite de Mr ForeverMine. Il est revenu d’un sommet professionnel en me disant : mais putain pourquoi tout le monde dit ça là-bas ? Ça veut dire quoi en plus ?

Si même un américain a du mal à capter cette expression, tu peux te dire que c’est une exclu ! Apres moult-recherches c’est en fait un équivalent de l’expression « to see the big picture » qui veut dire qu’il faut garder en tête l’objectif global, le but ultime. Il s’agit de ne pas laisser les détails obscurcir la vue d’un ensemble. En France, c’est l’arbre qui cache la forêt.

 Arbre Qui Cache la foret

9) To bite the bullet

Littéralement traduit, mordre la balle (d’arme à feu). Bah évidemment, on parle des US quand même. Ça veut dire, tant pis, c’est pour nous. C’est utilisé dans le cadre d’un mal pour un bien, même si ça soûle. Cela vient de la Guerre Civile lorsque les médecins n’avaient pas forcement de solution pour anesthésier les soldats. Ils leur mettaient une balle dans la bouche à mordre pour les distraire de la douleur.

Ex : « On les a pas facturé correctement ! Tant pis, on va pas les embêter ça la fout mal, on va bite the bullet sur ce coup-là. »

10) Brownie point

C’est gagner des points gratuits auprès de quelqu’un, un boss en général. Un petit compliment, un petit service. C’est un peu sarcastique mais c’est marrant à savoir.

11) To pull the plug

Mettre fin à quelque chose qui en général ne marche pas. Littéralement c’est débrancher la prise.

12) To work out the kinks

C’est régler les derniers petits problèmes, fignoler.

Ex : « On a bien installé l’imprimante, par contre elle imprime une page sur deux. » – »Ouais je sais, il faut qu’on work out the kinks là dessus. »

13) Pick your brain

On utilise cette expression quand quelqu’un dans l’équipe a un peu plus de connaissance sur un sujet sur lequel on bosse et qu’on a besoin de ses lanternes. On ne lui triture pas le cerveau merci…

pick your brain

14) Get the ball rolling

Allez faut continuer sur notre lancée là ou alors, il va falloir commencer à se bouger les miches, on s’active. Dans le genre quoi !

15) A ballpark

C’est une estimation pour commencer.

Genre : « Et ça va nous couter combien tout ça ? » « Ballpark ?…3000 boules, si tout va bien »

16) ASAP

Prononce « A.S.A.P » ou « ayssap » pour le plus flémard ou ceux qui ont pas le temps… par exemple le mec qui te dit ASAP pour commencer.

17) To go back to the drawing board

C’est recommencer du début. On efface tout et on recommence.

Ex : « Sinon vous en pensez quoi ? » -« ça va pas du tout, c’est plus ça qu’ils veulent. Il va falloir qu’on go back to the drawing board là-dessus. On tombe à coté maintenant!”

18) Hands are tied

Quand la décision ne vient pas de toi et que tu n’y peux rien. En Français, avoir les mains liées.

19) To go the extra mile

C’est faire plus que ce qui est attend de toi. C’est ce que t’es censé faire tous les jours pour que ta boite décide de te garder ou de te sponsoriser pour un visa n’est-ce pas…

20) Red Tape

Administration!!! Les papelards, la paperasse qui prend 15 ans à faire avancer quelque chose.

Ex: « C’est bon, c’est approuvé pour le micro-onde dans la cafet’ ? » – « Non pas encore on attend une réponse du responsable » -« ‘Tin mais c’est tellement de red tape c’est dingue » – « bah oui mais il n’a pas rempli les formulaires A2, A3 nécessaires à l’obtention des diverses prestations auxquelles vous avez droit calculées sur le taux du ticket modérateur…« 

Tu aimeras aussi...