Accueil Vie Quotidienne Donald Trump, nouveau président des Etats-Unis

Donald Trump, nouveau président des Etats-Unis

écrit par Sarah 9 novembre 2016
Vote Aqui Here

Pas de titre farfelu, c’est pas la peine aujourd’hui. J’essaye de parler que très rarement de sujets qui fâchent sur mon blog, encore moins lorsqu’il s’agit de politique, mais quand je me lance, j’y vais pas par quatre chemins. Au lendemain des élections, c’est comme se réveiller après un lendemain de soirée où dans tes souvenirs tout allait bien, et au réveil, les souvenirs reviennent et ton salon est en ruine.

Bordel mais qu’est-ce qu’il s’est passé ici ?

Pour beaucoup, Mr Mine et moi inclus, hier sonnait ENFIN la fin de cette campagne électorale interminable digne d’un vrai soap opera à grand renfort d’insultes et de punchlines douteuses.

18h45: Mr Mine et moi allons au bureau de vote, une école dans notre quartier, pour qu’il puisse voter.

Bureau de vote americain
19h20:
 retour à la maison pour commencer à regarder les premières updates.

20h00: les bureaux de votes de l’Alabama, Connecticut, Delaware, D.C., Floride, Illinois, Maine, Maryland, Massachusetts, Mississippi, Missouri, New Hampshire, New Jersey, Oklahoma, Pennsylvanie, Rhode Island et Tennessee ferment. Les premiers résultats commencent à tomber et c’est sans surprise pour la plupart. Les Etats prédits démocrates tombent démocrates, les républicains tombent républicains. Meh we’re good.

Bureau de vote americain

21h10: on apprend que Bush n’a pas voté pour Trump, bien sûr ce dernier a quelque chose de vachement intelligent à dire sur le sujet, dans un anglais soutenu j’imagine. Je n’écoute qu’à moitié. Les commentateurs commencent à mettre en avant les Etats qui sont cruciaux pour chacun des candidats et les premiers résultats de Pennsylvanie, l’un d’eux, arrivent.

22h00: les gouttes de sueurs commencent à perler. Les journalistes s’inquiétent et se rendre compte que ce sera une élection serrée. Les Etats en ballottage et vraiment 50/50 sont en majorité les swing states, ceux qui ont un support à peu près égal dans chacun des partis politiques :

Virginie, historiquement démocrate
Caroline du Nord
Ohio, un des états traditionnellement gagné par le vainqueur
Floride, état crucial pour Trump, il ne peut pas remporter l’élection sans.
New Hampshire
Pennsylvanie
Wisconsin
Michigan

22h30: Trump remporte l’Ohio. Fuck. La dernière fois que l’Ohio est passé au rouge, c’était en 2004. La Floride se joue toujours à quelques votes près. Ma copine Charlotte et moi commençons à halluciner.

For REAL ?? Genre c’est possible ??

Le site de l’immigration canadienne plante. Lawl

23h12: Trump est prévu gagnant en Floride et dans l’Iowa. La dernière fois que Iowa était rouge, c’était en 1988. La Pennsylvanie est toujours dans un mouchoir de poche. Je décide d’aller me coucher, les textos commencent à arriver avec les premiers levés en France. Mon papa m’appelle.

Yep, c’est l’extinction des feux pour moi, je veux profiter des derniers instants d’innocence que le doute confère. L’espoir, ça s’appelle. J’ai besoin de passer une bonne nuit.

Mr Mine lui ne peut pas décoller de la télé et est incrédule. « Je commence à paniquer là, President Trump ?? That could be a thing ?? ». Il m’envoie un petit texto une fois que je suis couchée me disant que la Pennsylvanie se joue à moins de 2,000 voix, le New Hampshire à 34 voix. Je mets mon téléphone en silence.

En plein milieu de la nuit, je sens Mr Mine se faufiler dans le lit, en soupirant. Je le sais, mais je préfère garder les yeux fermés. « Laisse-moi continuer de rêver un peu » je lui dis.

Le matin, premier réflexe, theSkimm : Donald Trump est devenu President Trump pendant la nuit. Les républicains gagnent le Sénat et la Chambre en plus. C’est parti pour une journée pourave. Il pleut en plus, salement. L’ambiance au travail est maussade, personne ne parle de l’elephant in the room (boom joke, t’as vu le jeu de mot? Pour ceux qui n’ont pas compris, la mascotte des républicains est un éléphant…)

Carte électorale USA 2016

Carte électorale finale

 

carte électorale 2016

Même carte avec le poids des Etats.

Et je me pose la question: now what ? Où sont tous ces gens, invisibles dans les sondages médiatiques apparemment, qui ont votés pour lui ? Le supportent-ils à 100% ? Et ceux, au contraire très visibles, qui se sont sentis pousser de ailes et à qui la parole raciste, misogyne et xénophobe a été donnée ? Ils ont carte blanche maintenant ? Se parler comme des sagouins et s’insulter va-t-il devenir the new normal ? Après tout, si le Prez’ peut se permettre entre autres d’embrasser les gens sur la bouche, qui les en empêche ? Et les collègues et amis de famille qui lui trouvent encore et toujours des excuses pour les choses ignobles qu’il a dites et les « yes, but Hillary… » j’en fais quoi ?

bulletin de vote americain

A quoi ressemble un bulletin de vote américain?

 Comme moi, Facebook est super dramatic donc je me mets une petite claque et décide, comme après le Brexit de me lever, d’aller au boulot, de suer à la salle pendant ma pause dej’. Et comme à chaque fois que la panique m’envahie, je me rappelle que j’ai le contrôle de ma réaction. Même si j’ai pas voté, je sais que ça me concerne ; je suis une quintuple threat : je suis une jeune femme éduquée, noire et étrangère. Si je deviens une connasse (ooooh je te vois venir, je ne suis pas DÉJÀ une connasse d’abord !) envers tout les pro-Trump, je deviens une partie du problème pour lequel certains ont vu Trump comme solution. Alors attention, ça veut pas dire que je ferme ma gueule, c’est mal me connaitre. Mais maintenant, c’est à lui de tout prouver. Pas à nous. Nous, tous ce qu’on à faire c’est être unis, sit back and watch.

Il a placé sa propre barre très haut aux niveaux promesses. Il pense pouvoir faire le taff?

Fuck it, BRING IT ON

En bonus: une super infographie du NYTimes, qui décrypte la démographie des électeurs.

Tu aimeras aussi...