Accueil FitnessWorkout Wednesday Workout Wednesday #20: Le Yoga et moi

Workout Wednesday #20: Le Yoga et moi

écrit par Sarah 5 avril 2017
Workout Wednesday #20: Le Yoga et moi

Un Workout Wednesday qui se penche sur une discipline qui fait toujours rire au début. Je le sais, je rigolais aussi. Des gens qui sont assis en tailleur et qui respirent bizarrement. C’est la fausse image récalcitrante du yoga. C’est peut-être le début d’une série d’article, mais pour le moment je veux t’expliquer comment je me suis lancé au yoga.

La toute première fois que j’ai entendu parler de yoga, c’était lors de ma religieuse lecture du Journal Intime de Georgia Nicholson en 2003. Dans le premier tome, elle décide se mettre au yoga et de faire 3 salutations au soleil le matin histoire de commencer la journée zen. Ça m’a fait hurler de rire comme le reste du bouquin mais j’ai jamais eu la foi de chercher sur Google pour savoir en quoi cela consistait. De toute façon, je faisais de la danse à l’époque, donc j’étais souple. Pas besoin de yoga.

Imbécile…

10 ans plus tard, je suis aux US, les kilos commencent à s’installer donc je me mets à P90x avec Mr Mine. Au programme du jeudi, Yoga X. C’est 1h30 de yoga divisée en 3 parties : mouvement, équilibre, étirement. Avec mon assurance d’il y a 10 ans, on se lance, moi confiante, ca va être long mais pas si dur que ca, Mr Mine prêt à bailler, faire des gros OOOOOHMMM en fermant les yeux, c’est pas son truc. Au bout de 10 minutes de « flows », qui alternent entre salutations au soleil et poses du guerrier, on a les grosses gouttes au front et les jambes qui tremblent. Je mets ça sur le compte du programme qui donne des courbatures à balles et après 45 minutes de cette folie, on passe à la partie équilibre où je pense reprendre confiance. Erreur. Ça tire, ça tremble, la jambe ne s’allonge pas comme avant. Je touche à peine mes orteils, chose acquise du temps de mes jours de danseuse.

Oh mais qu’est-ce qu’il se passe ???

yoga practice dos

Redevenir flexible du dos (instagram)

Je découvre les différentes poses comme celle du corbeau. Je ne peux absolument pas décoller évidemment, je ne comprends meme pas comment c’est possible, ça fait beaucoup trop mal au bras.

Mais le yoga c’est trop dur en fait !!

Apres l’heure et demi, je tente plusieurs trucs que je pense encore acquis histoire de me rassurer : grand écart, pont. Tout tire et ça fait mal et je tiens à peine.

Tout bêtement, les muscles utilisés en danse ne se développent pas de la même façon en muscu. Ils prennent plus de place, sont moins élancés et deviennent plus raides. Et puis j’ai pas dansé depuis 3 ans.

Le lendemain, j’ai un mal de chien, des bleus derrière les bras à cause du corbeau et le moral dans les chaussettes.

yoga lune de miel

Même aux Maldives en lune de miel, je yoge

Je continue à faire P90x, je finis les jeudis sans jamais décoller mes pieds pendant le corbeau, puis je fais le programme Insanity mais caler 1h30 de yoga, c’est dur. Bon bah tant pis, peut-être qu’il est temps de faire une croix sur ma flexibilité au profit d’un corps plus ferme. De temps en temps, je me lance dans des étirements histoire de, mais je me rends bien compte que c’est plus ce que c’était. Glisser en grand écart fait partie du domaine de l’impossible sans parler du risque de rester coincée en bas, dû à un claquage.

 

Et puis en 2015, je commence le BBG de Kayla Itsines et en me faisant des copines via Instagram, j’en vois pas mal qui se mettent au yoga. Certaines le font pour justement contrecarrer les effets des muscles et des tendons qui se raidissent, d’autres pour la discipline et ce que le yoga apporte au mental. C’est encore complètement abstrait pour moi le côté spirituel. Avant tout, je vois leur progrès au fil des semaines. C’est décidé, je m’y mets sérieusement. Je participe à un yoga challenge Instagram de 10 jours, puis deux et quelque part entre, je re-tente un corbeau. Je décolle toute seule… 3 secondes, puis 5 secondes !!

 QUOI???? Rêves-je je? Je progresse ou je progresse là? Ca y est, je suis accro !

Mon défi d’après, c’est le poirier, que je n’ai d’ailleurs jamais maitriser auparavant. Au bout de deux semaines, je décolle sur la tête, quelques semaines après, c’est sans mur et l’été dernier, je l’ai fait sur une planche de paddleboard, sur l’eau.

Outre le côté « performance », que m’apporte le yoga ?

Attention paragraphe super inspirational. Si au départ le but était de retrouver, maintenant developper, ma souplesse, le yoga fait le lien entre plusieurs aspects de ma routine sportive.

  • Trust : Il m’apprend à avoir confiance en moi et en mon corps, croire que le progrès est possible
  • Work : Il m’apprend la discipline et à persévérer. Ça muscle aussi, il faut se le dire !
  • Focus : Il m’apprend à faire le vide, car impossible de tenir une pose sans concentration
  • Listen : Il m’apprend mes limites, la différence entre la tension et la douleur, être à l’écoute de soi
crow pose yoga

Mon corbeau maintenant

S’il y a bien une discipline avec laquelle le corps dicte tout, c’est le yoga. Ouais, si demain j’ai pas la motiv’ de faire des pompes, je sais que c’est ma fainéantise qui parle. Si en revanche mon dos me fait mal, hors de question de forcer. Avec le yoga, c’est mon corps qui prend le contrôle et qui va diriger mon exercice du jour. Le but n’est pas de forcer son corps s’il n’est pas prêt, c’est sensé faire du bien au corps. C’est un concept assez nébuleux cette histoire de corps qui dirige à la place du mental, mais dans le cas du yoga, le but c’est de faire communier le tout, le corps, la tête, sentir le sol. C’est ce que j’ai compris du côté spirituel. Et tu sais ce que je kiffe faire à la fin de mes sessions ? Un bon gros OOOOHHMM

Namasté Bitches


 Si tu veux continuer à voir mes progrès, je t’invite à me suivre sur Instagram @sarahphiladelphia


Tu aimeras aussi...

20 commentaires

Angélique 9 avril 2017 - 15:45

Je pratique aussi le yoga depuis quelques mois (septembre pour être précise) et je te comprend totalement pour la raideur des muscles à cause de la musculation. Moi-même, j’en ai pratiqué à un rythme régulier (3, 4 séances par semaine) pendant 3 ans et de ce fait, les débuts en yoga, cela faisait mal ! ^^
Mais je suis vraiment satisfaite car en quelques semaines, j’ai fait des progrès de malade au niveau de la souplesse ! Bon, il faut dire que je n’avais jamais fait de danse et j’étais très raide; les progrès ont donc été très visibles 🙂
L’un de mes objectifs est d’atteindre la position du Lotus mais j’ai encore énormément de travail surtout pour l’ouverture de mes hanches, mais je ne désespère pas d’y arriver un jour !

Répondre
Sarah 10 avril 2017 - 17:13

Je pense que c’est le côté « ‘tin mais en fait je progresse là! » qui motive! Et surtout sur certaines poses difficiles avoir ce déclic qui fait qu’on arrive à la tenir. Il y a rien de plus gratifiant!

Répondre
Zujiscool 9 avril 2017 - 15:33

J’ai toujours voulu en faire pour devenir plus souple mais par manque de temps ce n’est pas encore le cas. Ton article m’a redonné l’envie )

Répondre
Sarah 10 avril 2017 - 17:15

Allez lance toi!

Répondre
aparicio 9 avril 2017 - 08:56

Oui, c ‘est très vrai ce que tu dis.J’ai aussi commencé par le Yogo et maintenant, je me suis tournée vers la gymnastique Taoïste qui correspond plus à ce que je recherche et m’aide à être encore plus intériorisée et à sentir l’energie qui circule.

Répondre
Sarah 9 avril 2017 - 13:45

Je ne connais pas mais je me renseigne! Merci !

Répondre
Nadia 8 avril 2017 - 07:33

Super intéressant de lire cette évolution !
Je pratique aussi (mon corbeau est encore perché loin) mais je ne peux que confirmer tes conclusions !
Je le fais presque tous les matins avant d’attaquer quoi ce soit et ça fait vraiment du bien ! Comme tu dis, ça apprend à faire le vide, et débuter une journée sans super-activer le cerveau de suite avec toutes les choses à faire c’est un grand luxe !

Répondre
Sarah 8 avril 2017 - 19:07

Exactement, comme je m’entraine pendant le dejeuner, c’est mon moment pour rebooster les batteries et me remettre en forme pour affronter l’aprem!

Répondre
Clémentine 8 avril 2017 - 07:27

Je me retrouve complètement dans ton post ( et avec un clin d’oeil à Georgia Nicholson qui nom d’une culotte à pois m’a accompagnée tout au long de mon adolescence pas reluisante ahah). Comme toi je fais de la danse, comme toi j’ai commencé le Yoga en me disant ahah doigts dans le nez et finalement j’ai aimé le challenge. J’utilise l’application Asana Rebel qui m’aide a faire des flow le matin sans trop avoir à réfléchir et je me suis acheter la bible du yoga d’Iyengar qui permet d’avoir une pleine compréhension de chaque posture.
Je découvre ton blog avec plaisir en tout cas 🙂
Beau week end à toi.

Répondre
Sarah 8 avril 2017 - 19:08

Ah je connaissais pas! Je vais regarder l’app, je suis toujours à la recherche de nouveaux flows! Merci

Répondre
Nadine 8 avril 2017 - 04:35

Hello, j’ai adoré lire ton article et ta vision de tes débuts en yoga. N’hésite pas un de ces jours à découvrir mon webzine, et à y partager des articles sur ce sujet passionnant, beau week-end Nadine 😉

Répondre
Sarah 8 avril 2017 - 19:04

Oui j’y retourne pour faire un tour!

Répondre
La Belle Bleue 7 avril 2017 - 16:03

Tu es superbe sur les photos !!!! 🙂 Je suis impressionnée !
Et je te comprends, quand j’ai commencé à toucher le sol moins facilement qu’avant en gardant les jambes tendues (réflexe non de danseuse mais de gymnaste pour moi), j’ai commencé à prendre peur ! Bon, j’ai conservé ma souplesse hein, mais je pense que dans mes années de gym, je l’étais quand même bien plus !!!!
Tes photos m’ont donné envie de faire du yoga 😉 Mais je fais déjà du ping-pong donc mon porte-monnaie me dit « non, ne fais pas ça ! »
Et ton article confirme que le yoga est bon aussi pour le mental 🙂

Répondre
Sarah 7 avril 2017 - 16:49

Ah merci!!! Oui le coup de stress de « mais, mais… pourquoi je galère la ?! » ca a été mon coup de pied aux fesses! Je t’admire parce que je suis tellement une quiche au ping-pong ca devrait retread interdit!

Répondre
La Belle Bleue 8 avril 2017 - 04:45

Loool !!!! Mais tu sais que par rapport à ceux qui sont dans mon club, je suis parmi les plus nuls mdr !!!! Bon, je suis pas nulle hein, mais eux, ils sont vraiment trop forts !!! Il y en a 2, en matchs (amicaux, je suis inscrite en loisirs pas en compèt), je ne renvoie aucun service sur la table mdr !!!

Répondre
Sarah 8 avril 2017 - 19:09

La chance!!! Mon max d’échange c’est peut-être deux

Répondre
Carrie 5 avril 2017 - 08:25

Comme toi je n’y croyais pas au yoga, puis une amie prof de gym m’a entraine au cours en Gb: Ashtanga yoga. Je suais a grosses gouttes et la prof venait rectifier souvent mes postures au debut Puis depart en Belgique et je n’ai pas retrouve ce style de yoga, alors.. j’ai arrêté. C’est dommage mais seule je n’y arrive pas. Je vais tenter de reprendre ca en Mai! 😉
En tout cas felicitations!!!

Répondre
Sarah 5 avril 2017 - 09:04

Allez courage! Motivation! Tu sais les cours au début j’ai trouvé ca bien mais au final, ils me stressaient plus qu’autre chose surtout dans mon enorme club de sport: arriver a l’heure, avoir une bonne place, trouver la motivation au bon moment. La seule chose c’est d’avoir les bases des positions pour ne pas se faire mal, après, la pratique est tellement individuelle et personnelle que suivre des classes ne me permettait pas de faire le vide parce que il faut se concentrer sur quelqu’un d’autre. Après c’est mon opinion évidemment !

Répondre
sabrina 5 avril 2017 - 08:00

merci pour cet article qui m’a beaucoup plu 🙂 C’est bien de voir tes progrès et encourageant aussi. Moi j’ai commencé le yoga il y a très peu de temps (j’ai fait moins de 5seances pour tout dire), pour m’aider à conserver voire améliorer ma souplesse (je fais de la danse classique depuis 30ans mais j’ai du ralentir pour cause de manque de temps et de douleurs et je sens que mon corps vieilli et se raidi). L’autre objectif est de me challenger et d’arriver à faire les belles poses que je vois sur Instagram (oui je sais, ce n’est pas une tres bonne raison!), tout en essayant de me détendre un peu car je suis une boule de stress.
Tu l’auras deviné mon challenge n’est pas trop la souplesse, mais plus le fait de savoir se détendre et de profiter des vrais bénéfices du yoga. Et aussi d’arriver à prendre de la force dans tout le haut de mon corps!! Quand je vois tes hand stands, je me dis que je peux y arriver…avec de la persévérance. Par contre je n’ai pas vraiment trouvé le style (ou le prof?) de yoga qui me plait vraiment et qui arrive à me rendre aussi accro au yoga que je peut l’etre a la danse.

Répondre
Sarah 5 avril 2017 - 09:11

Toutes les raisons sont bonnes ! Si j’ai commencé pour ma souplesse c’est le coté challenge qui m’a motivé a continuer. Me voir capable de faire certaines choses et de prendre de la force! C’est dingue ce qu’on peut accomplir quand on le veut ! C’est addictif!
Pour les différents styles, je t’invite a lire cet article (en anglais) pour t’aiguiller un peu. Merci d’être passée en tout cas!

Répondre

Laisser un commentaire