Accueil Voyages Castellane et les Gorges du Verdon

Castellane et les Gorges du Verdon

écrit par Sarah 25 juillet 2017
Castellane et les Gorges du Verdon

Alors, petite annonce et je suis bien désolée mais toutes les photos de cet article ont été prises à la GoPro. GoPro qui a été réglée… en basse définition. Dooooooonc photos pas top top. Ce qui est vachement décevant sachant que l’intérêt de cet article et de te parler de ce magnifique endroit que sont les Gorges du Verdon.

Gorges du Verdon Castellane

Lors de notre voyage à Nîmes, Mr Mine avait repéré ces Gorges sur Internet. Comme Sintra, j’ai été d’abord réticente, parce que je me suis dit « ça y est ça recommence, c’est à trois heures de route; pourquoi toujours aller autre part que ce qui était prévu ? » Et puis après avoir fait mes recherches, je me suis plus que laisse tenter.

Gorges du Verdon Castellane

Les Gorges du Verdon, nommées d’après la rivière du même nom (Verdon pas Gorges…), se trouvent à deux heures de Nice et trois heures de Nîmes, dans la région PACA. Donc pendant 10 ans, ma mère a cru bon de ne jamais nous y emmener pendant l’été, va comprendre. Je m’égare, je t’aime ma Mutti. Longues de 25 km, elles sont connues pour leur eau turquoise et considérées pour beaucoup comme le Grand Canyon de France.

Gorges du Verdon Castellane

Gorges du Verdon Castellane

Mercredi matin, c’est donc départ à 9 heures du matin direction Castellane. En fait en soit ça, on ne le savait pas encore. Oui, j’ai fait mes recherches mais il faut pas abuser, ni mon frère, ni Mr Mine ou moi avons trouvé bon de faire une réservation. On s’est lancé, confiants, en se disant qu’avec toutes les entreprises de kayak et rando qu’on a trouvé sur le net, on ferait jouer la concurrence facile, à l’improviste la veille en bookant en ligne, en mode 21ème siècle quoi. C’était sans compter le fait que non, 90% des entreprises ne font pas de résa instantanées en ligne, qu’il faut envoyer des emails (quoi ??? Mais il est 23h là), qu’il y a des heures de descentes etc. etc. On ne se pointe pas au petit bonheur la chance en sautant dans le premier canoë.

Gorges du Verdon Castellane

Gorges du Verdon Castellane

Ce sera donc centrale téléphonique dans la caisse pour appeler dès le matin en disant aux boites : « oui on est déjà en route ! » Je ne sais pas trop ce qui se passe mais en ce moment c’est carton vide pour nos voyages. Impossible d’avoir un plan avec des détails qui tiennent la route. Ceci dit, au bout d’une heure, c’est réglé, une des entreprises nous donne le contact d’une autre entreprise qui a de la place pour nous prendre, nous, mon cousin le marié, le bro’, le mari et moi pour faire une descente à partir de 12h30. Il n’y aura QUE nous sur le raft.

Gorges du Verdon Castellane

Petite note pour les débutants : on ne décide pas non plus de se lancer en mode kayak à deux si on a jamais fait de descente (non, faire du kayak dans la baie calme et plate du New Jersey ne compte pas comme expérience, je suis au regret de te le dire). Si faire du rafting c’est trop, les randonnées de la région sont toutes aussi belles.

Gorges du Verdon Castellane

On retrouve donc Antoine et Apolline de Secret River, que je recommande à tout bout de champs, sur le parking de la piscine municipale de Castellane, village qui sert de départ à la majorité des descentes. On les suit sur le lieu de descente et c’est partie pour 3 heures à s’en prendre plein la vue et à sauter dans les eaux revigorantes (pour ne pas dire froides) du Verdon par 30ºC. On verra pendant notre descente trois types de paysages différents.

Gorges du Verdon Castellane

Gorges du Verdon Castellane

Sans te faire un cours de géologie, comme les murs sont en calcaire pour la plupart, tu verras au cours de la visite que les montagnes ont une structure assez géométrique car l’érosion usent peu à peu chaque les parois qui partent par couche.

Gorges du Verdon Castellane

C’est rare mais il y a dix ans par exemple, ce bout de montagne s’est détaché et s’est retrouvé dans la rivière.

Gorges du Verdon Castellane

D’autres fois, ce sont les conditions météorologiques qui font que le calcaire pète. C’est assez impressionnant mais l’érosion, la différence d’acidité et l’oxydation donnent parfois des formes comme cette tête de lion avec crinière incluse.

Gorges du Verdon Castellane

Sur la montagne de gauche, on distingue un lion de profil

Avec un peu de chance, tu peux aussi tomber sur des fossiles d’oursins ou d’ammonites qui témoignent du patrimoine archéologique des gorges. Sans sortir le burin et autre matériel, je t’invite plutôt à aller à une expo. Une partie des plus gros sont exposés à la mairie de Barrême.

Gorges du Verdon Castellane

Aussi le long de la descente, tu auras surement le plaisir de voir les nombreux vautours de la région planer sur les hauteurs des montagnes. Pour cet oiseau évoluant en hauteur, la fin des années 80 a failli marquer la fin de sa présence dans les gorges dû au manque d’accessibilité à leurs proies, par exemple une réduction du nombre de moutons remontant les flans, et leur mauvaise réputation. Depuis les années 2000, l’initiative qui vise à leur réimplantation a bien porté ses fruits et c’est plus de 300 vautours qui survolent les montagnes de nos jours.

Gorges du Verdon Castellane

Tout cela on l’a appris pendant la descente, qui bien que plutôt tranquille, comporte quand même quelques rapides. J’avais donc prévu de chanter « Au détour de la rivière » à gorge déployée mais j’ai été menace de noyade de façon unanime par la mi-fa et le mari.

Gorges du Verdon Castellane


TIP : Le meilleur mois pour descendre la rivière est juin, en toute objectivité parce que la haute saison n’a pas encore commencée, mais il fait déjà super beau et chaud. De plus, comme il y a un barrage EDF, en juillet et en août les descentes ne se font que les mardis et les vendredis en accord avec les lâchers d’eau. Les descentes sont donc très vite réservées, la rivière encombrées par tous les rafts et kayaks, et les différentes embarcations elles-mêmes sont pleines; c’est donc beaucoup moins drôles et ils n’est pas possible de s’arrêter pour sauter dans les rapides.


Tu aimeras aussi...

1 commentaire

FolieCurieuse 26 juillet 2017 - 03:29

Les gorges du Verdon semble tellement exceptionnelles ! Je ne comprends pas non pourquoi mes parents ne nous ont jamais emmenés là bas !
Ca fait partie de mes objectifs dans les prochains mois de pouvoir aller y passer quelques jours tellement ça semble ouf !

Répondre

Laisser un commentaire